Publié le : 10/05/2016 dans CRM Par : Bruno Morel Tags :

Comment améliorer sa relation client ?

…ou application de la logique rollinesque dans le monde professionnel

« Améliorer sa relation client » : vaste débat…
D’aucuns parleront de qualité de données, d’autres de fonctionnalités, de processus et de workflows, ou encore d’automatisation, de vue à 360°, de parcours client, d’expérience client… J’entends même d’ici certains penser en anglais : big data, cloud, trigger marketing… Bref beaucoup de termes, beaucoup d’idées… mais qu’en est-il vraiment?

Et si la réponse était dans la question ?

Étudions notre problématique, et faisons une expérience.
Tentons de simplifier et d’optimiser notre problématique afin d’en tirer la substantifique moelle.

Pour cela prenons le postulat de base « AMELIORATION DE LA RELATION CLIENT »

Souvent la relation client s’articule autour de plusieurs canaux de communication, et de flux de données. Or si l’on prend l’anagramme le plus long de « AMELIORATION DE LA RELATION CLIENT », on obtient :

OMNIDIRECTIONNELLE

1er hasard…

Mais accrochez-vous bien… ou plutôt non, accrochez-vous mieux…
Qui dit relation client optimisée, dit dédoublonnage. Supprimons les doublons du restant de notre problématique « OMNIDIRECTIONNELLE », il nous reste alors

MDRCT

Ce qui ne veut rien dire!
Prenons donc le problème dans l’autre sens…
Et là, nous sommes devant ce mot mystère

TCRDM

Appliquons à ce mot une règle de calcul simple dit « choc de simplification ». Bref, raisonnons par l’absurde !
Il suffit pour cela de remplacer chaque lettre de TCRDM par son numéro d’ordre dans l’alphabet et d’enlever les multiples de 4.
Soit 20-3-18-4-13 ce qui sans les multiples de 4 nous donne : 3-18-13

Ré-encodons le résultat de notre analyse en lettres… on obtient … suspense…

CRM

Le CRM est donc la quintessence de l’amélioration de la relation client.
Alors hasard ou coincidence ? Je vous laisse seul juge 🙂

Partager cet article
Lire également
Leave a comment