Le cloisonnement de données et la gestion des droits dans le CRM
Publié le : 24/01/2013 dans Gestion de projet, Logiciel CRM Par : Thomas Trouvé Tags : Consulaire

Cloisonnement et gestion des droits

Le cloisonnement de données, quezaco ? Comme vous le savez (ou l’espérez), le CRM est un endroit de partage de l’information au sein de l’entreprise. Mais attention… Parfois, on ne veut pas tout partager avec tout le monde. Le concept d’open bar n’a pas lieu dans une solution de Customer Relationship Management. Et c’est là que les concepts de cloisonnement des données et de gestion des droits prennent leur sens.

Définition du cloisonnement et de la gestion des droits

C’est l’étanchéité de la donnée, le partage contrôlé de l’information, le fait qu’un individu A ne puisse pas voir des informations réservées à une population B. Avec cet éclaircissement, on comprend mieux que c’est une fonction très utile pour les grands groupes dont les filiales utilisent toutes le même outil de CRM sans qu’elles aient pour autant besoin d’un accès à toute l’information… ou encore pour les organismes régionaux (Chambre de Commerce et d’Industrie Régionale par exemple) qui souhaitent organiser leurs données en silo avec un silo réservé à chaque entité départementale.

Le cloisonnement de données, comment ça marche ?

Dans l’esprit, c’est un fonctionnement comparable à celui de la gestion des droits de type « propriétaire », excepté qu’il repose sur le fait qu’un acteur et les entités qu’il peut voir sont rattachés à une même « entité de cloisonnement ».

Le cloisonnement se définit par :

  • Une « entité de cloisonnement » : c’est un objet « abstrait » par rapport auquel on définit une notion d’appartenance : une société, un site, une filiale, une CCI Territoriale, une CCI Régionale…
  • Chaque entité de cloisonnement est régie par une des deux règles de cloisonnement : restriction ou diffusion
  • Un acteur est rattaché à une (et une seule) « entité de cloisonnement »
  • Les objets destinés à être cloisonnés (Entreprises, Produits, fiches de connaissance…) sont rattachés à une ou plusieurs « entité(s) de cloisonnement ».

Le fonctionnement sera alors assez simple: un acteur ne pourra accéder qu’aux objets qui sont rattachés aux mêmes entités de cloisonnement.

Le cloisonnement est implémenté au niveau de la gestion des droits : l’accès à un objet pourra donc être refusé ou autorisé, en fonction des droits et des règles de cloisonnement, et le fonctionnement global sera similaire : un objet non accessible du fait du cloisonnement n’apparaitra pas dans les listes de recherche, dans les sélecteurs fob, ne pourra être lu par accès direct à l’url (read_objet.fl), …

Dans E-DEAL CRM, L’affectation est signalée à l’utilisateur au niveau du footer, sous les dates de création / modification.

Partager cet article
Lire également
Leave a comment