porteurs de projet clients VIP des CCI
Publié le : 06/05/2013 dans Gestion leads Par : Florence Romero Tags : Consulaire

La prise en compte d’un porteur de projet par une CCI

Les porteurs de projet sont très importants pour les CCI et la bonne santé de notre économie dans son ensemble. Mais qui sont-ils ? Comment les organismes consulaires peuvent-ils être certains de bien les traiter ? Doit-on les considérer comme des clients VIP ?

Gérez Après une longue pause liée à l’affaire Cahuzac et à la mobilisation contre le mariage homosexuel, notre Président veut s’attaquer au chômage, en renouant les liens avec les entrepreneurs. Face à un chômage sans cesse grandissant et à une situation économique de plus en plus déprimante, aider les entrepreneurs et les porteurs de projets semble important. Et cela, le monde consulaire l’a compris depuis bien longtemps déjà. Définir son projet personnel est une étape très importante, malheureusement souvent négligée !

Prise de contact dans la GRC

Au moment de son entrée en relation avec l’organisme consulaire, le porteur de projet n’est souvent pas connu de l’organisme. E-DEAL GRC Consulaire permet d’enregistrer une personne physique, appartenant ou non à une entité. En effet un porteur de projet peut être salarié d’une entreprise avec le projet de la quitter pour créer sa propre entreprise. E-DEAL GRC Consulaire permet donc de gérer une personne en tant que salarié mais aussi en tant que particulier, portant un projet.

Pour ce public, les organismes consulaires offrent de nombreuses prestations et un suivi spécifique qui nécessite, au sein de la solution de Gestion de la Relation Client, de stocker un grand nombre d’informations recueillies pendant les différents entretiens en face à face avec lui telles que :

  • le type de dossier/projet (Accompagnement groupe, création, développement, partenariat, reprise, transmission…)
  • le secteur d’activité du projet,
  • la clientèle concernée,
  • les moyens humains,
  • les moyens financiers,

E-DEAL GRC Consulaire permet de créer un dossier contenant toutes ces informations. Les données à renseigner par le conseiller peuvent dépendre du type de projet, du secteur d’activité…

Un état d’avancement par projet consultable dans le CRM

Le dossier a un état d’avancement qui évolue (idée, montage, terminé, abandon). Un dossier peut être partagé avec d’autres conseillers internes ou non. Certaines données seront bien entendu confidentielles et seul le conseiller en charge du dossier pourra y accéder.

Sur chaque dossier, E-DEAL GRC Consulaire permet de rattacher n actions, quel que soit le canal de communication (rendez-vous à la Chambre, téléphone, fax, courrier, email…) et quels que soient les intervenants externes (avocats, URSSAF, Tribunal de commerce…) et internes (Conseillers CCI, Chambre d’Agriculture…).

Dans le cadre de sa mission d’accompagnement des créateurs, la Chambre, qu’elle soit de Commerce et d’Industrie, d’Agriculture ou de Métiers et de l’Artisanat, a donc le besoin de suivre le financement des projets. E-DEAL GRC Consulaire met à disposition un onglet « besoin de financement » pour chaque dossier.

Une vision 360° de vos porteurs de projet

Enfin, E-DEAL GRC Consulaire intègre en standard une fonction dédiée au rapprochement des particuliers qui ont été suivis par la Chambre pour un projet de création, de reprise ou de transmission avec l’établissement effectivement créé côté CFE et donc alimenté dans le fichier consulaire. Le rapprochement consiste à lier le créateur avec son établissement afin de proposer une vision client complète et d’identifier l’impact du suivi Chambre sur la création d’établissement.

L’administrateur de données peut rapprocher un créateur avec un établissement ou ignorer le rapprochement. E-DEAL GRC Consulaire affiche un certain nombre d’informations afin d’arbitrer le rattachement.

Partager cet article
Lire également
Leave a comment