Publié le : 28/01/2016 dans Gestion de projet, Logiciel CRM Par : Bruno Morel Tags :

Conduite du changement : éviter une peur naturelle

Evoluer ! A titre personnel et professionnel, qui n’en rêve pas ?

Mettre à disposition un nouvel outil dans l’organisation de travail de tous les jours, voilà un vrai levier d’évolution pour bon nombre d’entreprises et de ses acteurs ! Un nouveau CRM tout le monde serait donc naturellement d’accord ! Le changement tout le monde en veut !

Et pourtant… n’entendez-vous pas régulièrement ces quelques phrases ?

BD conduite du changement

Bref, de la défiance, de la réticence… en un mot : le changement fait peur car il oblige une remise en cause, une éventuelle instabilité dans ses habitudes !

Et pourtant dans la réalité, comme vous l’expliquait il y a peu David Gotchac dans un de ses derniers articles, le mouvement est source d’équilibre.

Aussi pour trouver cet équilibre pendant votre projet d’installation d’une nouvelle application métier, et c’est mathématique, il faut s’appuyer sur 3 points :

Communiquer, Impliquer, Organiser

Communiquer pour rassurer !

Paradoxalement, tout commence par de l’écoute. Et qui dit écoute dit meilleure compréhension : quels sont les buts recherchés et quels sont les freins internes de votre projet ? Alors, vous pourrez sensibiliser toutes les parties prenantes de votre organisation sur les intérêts de votre projet et sur tous les objectifs de la mise en place de votre nouvel outil : apporter une aide, un gain d’organisation, une efficacité accrue, simplifier et/automatiser des tâches redondantes, lisser, gommer les actions chronophages,…  j’en passe. Chacun doit y trouver un avantage, un intérêt personnel qui lui permettra alors d’exprimer ses propres talents ! Si cet effort est généralement fait avant le lancement du projet, il est important de continuer à informer régulièrement sur l’évolution de celui-ci tout au long de sa conception et de sa réalisation. Votre projet reste vivant, visible, identifié et vous éviterez un effet big bang au moment de sa mise en service.

Impliquer pour rassurer (et mieux communiquer…comme on y revient) !

Pour être accepté, votre nouvel outil ne doit pas être perçu comme la nouvelle lubie de la seule direction, le  nouveau jouet désiré par le marketing, ou la petite usine à gaz imaginée par et pour l’informatique ! Votre vision et votre stratégie est plus globale que ça. Alors impliquer tous vos métiers, les forces vives de votre entreprise : ce sont eux les meilleurs ambassadeurs de votre projet ! Responsabilisez-les en leur donnant la parole ! Ils ont des idées, ils le prouveront durant toute la phase de conception de votre solution lors d’ateliers participatifs. Ils ont ainsi des moyens d’action, sont valorisés et seront d’autant plus moteurs auprès des autres quand votre application sera mise à disposition de tous : ils « défendront » leur travail et sauront expliquer les choix et les stratégies en jeu !

Organiser pour rassurer (et oui encore !)

Vous communiquez auprès de tous, vous impliquez les acteurs motivés et représentatifs de vos prochains utilisateurs, c’est parfait. Ces leviers de la conduite du changement doivent aussi être portés par une organisation rationnelle et pragmatique. Pour que votre solution CRM soit pleinement adoptée dans le futur, la phase de réalisation (conception, installation)  doit aussi se dérouler dans de bonnes conditions. C’est le premier reflet de l’application que vous mettez en place, son gage de réussite et d’acceptation. Gardez à l’esprit que ceux qui participent à cette mise en place en seront les éléments les plus moteurs ! Aussi un rythme convenable de projet doit être mis en place – les participants ont toujours leur activité « quotidienne» à respecter. Veillez également à garder un sens affuté de l’urgence et des priorités. Tout est encore question d’équilibre. Appuyez-vous sur un prototype de la solution pour voir votre projet évoluer, c’est l’assurance de ne pas avoir de mauvaises surprises et de garder le contrôle de votre projet. Enfin une bonne organisation de votre conduite du changement, c’est évidement ne pas négliger la phase de formation de vos utilisateurs : appuyez-vous sur votre projet lors des sessions, multipliez les sessions si nécessaires, mais aussi les supports : webinars, vidéos…

Alors à vos projets, le changement c’est maintenant !

Enregistrer

Partager cet article
Lire également
Leave a comment