Communication digitale vs papier
Publié le : 27/01/2017 dans Campagne marketing, Marketing digital Par : Léa Labatut Tags :

Communication digitale vs. papier ?

Cibler le consommateur sur les différents points de contact, tel est le credo des services Marketing et Communication. Mais, à force de sollicitations, le consommateur se montre de plus en plus rétif à la publicité. Comment réussir à le séduire ? Retour sur la conférence « communication client : les nouvelles armes de séduction massive » du 25 Janvier.

Le papier fait de la résistance

Longtemps tenu pour mort face à l’émergence du digital, le papier reste malgré tout un média innovant. Selon Catherine Daneyrole du groupe La Poste Solution Business, le papier travaille les 5 sens et peut créer du lien avec le web. Par exemple, la start-up américaine PebblePost a inventé le Programmatic Direct Mail. Grâce à cet outil, l’entreprise cible l’internaute avec des mailings papiers livrés dans sa boite aux lettres physique en fonction de son parcours d’achat digital. On parle alors d’un « media at home » personnalisé et impactant.

Du digital résulte une triple abolition

Selon Christophe Barbier de l’Express, le numérique abolit l’espace, le temps et l’indifférence. L’espace car le message vient directement à l’internaute. Le temps car l’internaute peut, par exemple, pré-réserver des produits avant même leur sortie. L’indifférence car l’internaute est perçu comme il veut l’être, il n’est plus un parmi d’autres.

Parlons mémorisation de contenu

La mémorisation d’un contenu papier est plus forte que celle d’un contenu numérique. Le papier sollicite les émotions (pensez aux catalogues de jouets à Noël). Le digital, lui, incite plus facilement à la mémorisation d’éléments factuels ou inattendus (pensez aux buzz ou aux infographies).

Communication digitale et papier, optez pour les 2

Les 2 médias -papier et digital- sont complémentaires. Ils cohabitent, mais peuvent aussi se faire concurrence. Pour en clarifier l’usage, Ralph Méchin, Directeur de la Communication Internationale de Clarins, recommande de bien prendre en compte l’ADN de la marque et les usages propres à chaque pays. Par exemple, la presse écrite assoit la crédibilité d’une marque en Chine, alors qu’elle sert plutôt à présenter les bénéfices produits aux Etats-Unis. Mais, digital et papier ne sont pas les seuls médias disponibles. Vous pouvez aussi envisager la radio, l’affichage ou l’égérie. Quoiqu’il en soit, utilisez-les à bon escient et organisez des rebonds entre vos supports. En bref : scénarisez vos campagnes multicanales pour gagner en efficacité.

 

Ce contenu vous plait ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

Partager cet article
Lire également
Leave a comment